Le canal des usiniers

Le canal des Usiniers permet à Saint-Égrève, durant huit siècles, de se développer et prospérer.
Ses eaux fournissent alors l’énergie nécessaire aux nombreux moulins installés le long de son cours et les hommes y puisent l’eau dont ils ont besoin.

L’histoire du canal des usiniers est liée à celle des moulins et remonte au Moyen Âge.
C’est probablement à la fin du XIe siècle que le Dauphin décide de construire ici un canal, dont il fait donation au prieuré Saint‑Robert-de-Cornillon.

En 1424, un acte notarié précise le “droit d’utilisation des eaux du canal, par les moulins installés le long de son cours”. Les conflits d’usage ne sont pas rares,comme l'atteste un procès ayant opposé en 1712 le seigneur de Bazemont au prieuré Saint-Robert. Le canal fournit également l’eau potable aux habitants, dans un secteur où les sources sont absentes.

D’abord appelé “canal des artifices”ou “canal des moulins”,puis “canal des usiniers”, il est un témoin privilégié de l’histoire industrielle de Saint-Égrève. Alimenté naturellement par les eaux de la Vence, il permet d’actionner divers artifices tels que des moulins à blé, des pressoirs,des martinets, des battoirs ou encore des scieries. Il fait aussi fonctionner deux moulins à ciment. Parmi les autres activités présentes sur le canal, on trouve également une papeterie, ainsi qu’un atelier de textile.

Dans le courant du XIXe siècle, pour améliorer leur productivité, on leur adjoint souvent une machine à vapeur, dont la présence se devine à une haute cheminée en brique. La roue à aubes cède aussi la place à la turbine, plus performante.

Le canal aujourd'hui

Le canal des usiniers s’étire aujourd'hui sur près de 4 km, de sa naissance sur la Vence, au lieu-dit “les Prises”, jusqu’à son débouché sur le cours d’eau de la Biolle. Il enjambe la Vence au niveau du pont de La Monta dans une canalisation qui était en bois jusqu’en 1952. Gagné au fil du temps par l’urbanisation, il est aujourd’hui, pour une grande partie, dans le domaine privé, et busé sur environ 1500 mètres.

Depliant_panneaux_patrimoniaux_et_parcours_sportifs.pdf

PDF - 1,43Mo