Antennes relais

Les antennes relais sont nécessaires à la bonne marche de nos communications mobiles, mais ces équipements posent pourtant certaines questions aux habitants, notamment en matière d’exposition aux champs électromagnétiques.
Pourtant, la téléphonie mobile et les antennes relais ne sont pas les seules sources d’exposition aux champs électromagnétique (lignes électriques, écrans, appareils électroménagers...) dans notre environnement.

Un cadre réglementaire qui évolue

La loi n°2015-136 du 9 février 2015 relative à la sobriété, à la transparence, à l'information et à la concertation en matière d'exposition aux ondes électromagnétiques dite "loi Abeille" fixe de nouvelles règles en matière d'implantation d'antennes relais de téléphonie mobile.

Ce cadre réglementaire a été modifié et actualisé dans le cadre de la loi ELAN et du décret du 10 décembre 2018 avec un assouplissement des contraintes applicables aux antennes relais. Ainsi, à titre expérimental jusqu’au 31 décembre 2022, les décisions d’urbanisme autorisant ou ne s’opposant pas à l’implantation d’antennes de radiotéléphonie mobile avec leurs systèmes d’accroche et leurs locaux et installations techniques ne peuvent pas être retirées. Cette disposition est applicable aux décisions prises à compter du 24 décembre 2018.

Les opérateurs ont cependant toujours l'obligation de transmettre à la Ville un dossier établissant l'état des lieux des installations ainsi qu'un dossier d'information pour tout nouveau projet, 1 mois avant le dépôt de la demande d'autorisation d'urbanisme. Durant cette période, la Ville doit mettre ces informations à la disposition de la population par tout moyen jugé approprié, et donner la possibilité aux habitants de formuler des observations.

Pour vous informer davantage sur ce sujet, n'hésitez pas à consulter les sites suivants :

Les projets à l'étude sur Saint-Egrève

Actuellement, aucun Dossier d'Information Mairie (DIM) n'est à l'étude.