La médiathèque du 21e siècle

La Ville a organisé un travail de réflexion citoyen autour du projet de la future médiathèque et plus globalement autour de toutes les questions en lien avec la présence du livre et de la culture à Saint-Egrève et sur les besoins en matière de création de lieux de vie de proximité à l’échelle des quartiers.

Une réflexion en trois temps

Compte-tenu des nombreuses questions à aborder, ce temps de réflexion s’est réparti sur trois dates entre mai et juin 2019 afin que chacun puisse prendre le temps de la réflexion et puisse s’exprimer de manière apaisée. Au final, 22 personnes ont accepté de participer à cette réflexion, menée sur une durée totale de 6h30.

 

Mercredi 22 mai : temps d'information et de présentation du projet de médiathèque

La Ville de Saint-Egrève a engagé le 22 mai 2019 une nouvelle étape de sa démarche de réflexion autour du projet de la future médiathèque en réunissant au sein d’un groupe de travail des membres du Conseils des habitants, du Collectif habitants et adhérents des bibliothèques de Fiancey et Rochepleine, ainsi que des usagers volontaires de la bibliothèque.

Ce premier temps a permis à chacun des participants d'avoir les informations nécessaires pour comprendre les enjeux de cet ambitieux projet grâce à :

  • une présentation détaillée du service actuel de la bibliothèque
  • un bilan exhaustif des différentes étapes de réflexion et de concertation menées depuis novembre 2015
  • une présentation détaillée et illustrée du projet architectural d’extension et de rénovation de la bibliothèque Barnave

Après ces premiers exposés, les participants ont pu échanger avec les élus et les techniciens de la Ville notamment sur les moyens humains qui feront vivre ce lieu, l’actualisation du fond documentaire et sur les animations et services qui y seront proposés. Autre point abordé lors de cet atelier, celui du futur des annexes de Fiancey et de Rochepleine.

Ces différents points ont pu être abordés lors des deux temps suivants du 3 et du 11 juin.

L’objectif final de ce projet est d’offrir à tous les usagers de la bibliothèque plus d’espace, plus de convivialité, plus de transversalité, plus de services culturels (selon les premières pistes évoqués lors de ce temps de concertation : mangas, jeux vidéos, postes pour l’apprentissage des langues étrangères, accès à des ressources numériques en ligne avec la mise en place de la Numothèque métropolitaine…).

Lundi 3 juin : réflexions en «atelier tournant» sur le fonctionnement du futur équipement

Afin de proposer un temps dynamique et rythmé, 3 thèmes de réflexion ont été soumis aux participants sous la forme d’ateliers tournants. Chaque thème fut abordé sur une table par un groupe de 7 à 8 personnes pendant 30 minutes. Au bout des 30 minutes, le groupe était invité à changer de table pour s’atteler à un nouveau thème.

Les 3 thèmes soumis à la réflexion des participants étaient les suivants :

  • jours et horaires d’ouverture du service de la bibliothèque
  • comment rendre le fonctionnement de la bibliothèque plus participatif
  • quels types d’autres services et d’autres animations pourraient être proposés à et par la médiathèque Barnave

Les conclusions de ces travaux

 

Concernant les jours et horaires d’ouverture, une différence marquée doit être faite entre les horaires scolaires et les vacances. Dans l'ensemble, les participants ont plutôt opté pour des horaires fractionnés et récurrents dans la semaine (après-midi en période scolaire et matin pour les vacances), sur des durées plutôt courtes (environ 3h), à l'exception du samedi ou les attentes portent sur un créneau long et continue de 8h. Proposer un créneau le vendredi avec une fermeture plus tardive semble également faire consensus. Une ouverture pendant la pause méridienne ne semble pas être une attente. Enfin, le lundi semble être le jour le plus consensuel pour une fermeture de l'équipement au public.

En ce qui concerne le fonctionnement participatif du futur équipement, on peut mettre en avant les points suivants :

  • avis positif sur la mise en œuvre d'un ou plusieurs dispositifs permettant aux usagers de s'impliquer dans la vie de l'équipement
  • demande assez forte que le ou les dispositifs/instances commencent à se mettre en place avant l'ouverture de la médiathèque
  • instaurer une récurrence dans l'organisation des réunions thématiques pour en faciliter l'accès par les usagers ; les thèmes abordés pourraient être affichés dans l'équipement pour élargir le champ des participants
  • point à mi-chemin entre les animations et le fonctionnement participatif : mettre en place des comité de lecteurs ou des moyens pour les lecteurs d'échanger publiquement leurs avis sur les documents consultés (exemple : sélection coup de cœur des lecteurs...) => mettre en évidence l'activité des usagers dans l'équipement pour lui donner de la vie

Enfin, les principales réflexions émises sur de la dernière thématique "services et autres animations" pourraient être proposés à et par la médiathèque Barnave» étaient :

  • Rester innovant dans les propositions d’animation et conserver celles en place
  • Proposer des moyens / animations aux usagers pour échanger entre eux, stimuler l’esprit critique, promouvoir le partage de connaissance
  • Espace de convivialité en gestion aussi libre que possible par les usagers
  • Comment ouvrir la bibliothèque sur le parc ?
  • Créer des espaces de travail pour les étudiants et tous les usagers, en mettant à disposition des outils et des logiciels peu accessibles au grand public
  • Proposer des ateliers de découverte des nouveaux services

Mardi 11 juin : les lieux de vie de proximité dans les quartiers

La phase de réflexion de ce troisième temps a débuté par travail collectif autour de la question "Pour vous aujourd'hui en juin 2019, que sont les locaux de Fiancey et Rochepleine ?" pour permettre à chacun de s'exprimer et de lancer le dialogue.

Suite à ces échanges, le Maire a pu réaffirmer que la Ville souhaite mener une réflexion d'ensemble sur la création de lieux de vie sociale et culturelle dans les quartiers, notamment dans les quartiers de Fiancey et de Rochepleine, et que la fermeture totale de ces lieux n’était pas envisagée.

D’une part, la Ville mènera à bien son projet de médiathèque centrale, avec des activités hors les murs notamment dans les quartiers et, d’autre part, une réflexion pour créer des lieux de lien social et culturel dans tous les quartiers. Dans le cadre de cette réflexion, les objectifs de la Ville sont :

  • Organiser une fonction d’appui auprès des associations
  • Structurer l’animation locale

La complémentarité entre les actions culturelles, sportives et associatives de la Ville et la MSF, en tant que Centre Social pour conduire un projet de développement social local sur la commune, va donc pouvoir être améliorée grâce au travail que mènera l’agent de développement social local. L’une des missions de cet agent portera notamment sur l’accompagnement à la création de lieux de vie sociale de proximité à Saint-Egrève. Ce point semble en effet primordial au regard des points de vue exprimés par les participants.

Conclusions et suites à donner à ces travaux de réflexion

La dynamique créée lors de ce temps de concertation doit être maintenue. Dès lors que l’agent de développement social local sera en poste, les membres de ce groupe de travail pourront être sollicités pour participer au diagnostic qui sera engagé.

De plus, plusieurs questions ont été posées et peuvent faire l’objet d’autres réflexions et ainsi poser les bases d’un futur fonctionnement participatif de la bibliothèque Barnave. La question des modalités d’animation et de fonctionnement du futur espace de convivialité pourrait être un des premiers points à soumettre à la réflexion des participants intéressés, de même que la place des usagers de façon plus générale, afin de partager avec eux les enjeux des bibliothèques aujourd’hui.

Enfin, la Ville proposera aux participants un temps d’information sur l’avancement du projet de Barnave avant la fin de l’année 2019 pour permettre à ces participants de rester impliqués dans le développement de ce nouvel équipement culturel.