Impacts

Une gouvernance interne de la démarche en constante évolution

Pour affirmer l'importance de l'Agenda 21 dans la politique de la municipalité et assurer la transversalité des projets, la Ville a crée, en 2004, un poste de chargé de mission développement durable.

Si le Comité de Pilotage Agenda 21 a continué de se réunir trimestriellement pour acter les points d'étape de la mise en œuvre de l'Agenda 21, il est rapidement apparu nécessaire d'instaurer, au sein du circuit décisionnel de la Ville, une instance permettant de suivre au plus près la démarche. Ainsi, depuis 2010, un point développement durable est organisé tous les 15 jours en présence de l'élu en charge du développement environnemental, du DGS, du chargé de mission et ponctuellement d'autres élus et/ou agents en charge des dossiers spécifiquement inscrit à l'ordre du jour. Bien que la mission développement durable soit par définition transversale et qu'elle ne puisse être considérée comme une Direction à part entière aux côtés des 5 autres Directions de la Ville, l'instauration deux fois par mois d'un Point Développement Durable donnant lieu à un compte-rendu intégré au circuit décisionnel de la Ville a permis de conserver une dynamique de projet forte au sein de la collectivité.

Le comité de pilotage Agenda 21 et le point développement durable ont coexisté jusqu'à la restitution des éléments de l'évaluation de la démarche. Après cette présentation et bien qu'il n'ait pas été officiellement arrêté, aucune réunion du Comité de Pilotage n'a plus été organisée. L'information relative à la démarche agenda 21, et plus globalement les éléments d'information en matière de développement durable et les prises de décisions sont réalisés à l'occasion des points développement durable 2 fois par mois.