Le point sur les masques

Lancée le 13 mai auprès d'un public ciblé, la distribution des masques grand public à l'ensemble des habitants s'est achevée le vendredi 12 juin.

MAJ - le 16 juin 2020

Un contexte difficile

Dès le 17 mars, Saint-Égrève s’était positionnée sur plusieurs dispositifs de commandes groupées pour obtenir des masques destinés aux agents municipaux et bénévoles afin de poursuivre leurs activités de service public durant la période de confinement. Les livraisons de ces derniers ont malheureusement accumulé beaucoup de retard.

Puis une commande grand public à destination des habitants a été lancée courant avril, en regroupement avec Grenoble-Alpes-Métropole qui a ainsi commandé 400 000 masques fabriqués par des entreprises locales. Malheureusement compte tenu des demandes en cours et des difficultés des entreprises pour assurer l’ensemble des commandes, leurs livraisons s'est étalée entre le 12 mai et début juin.

Mi-avril, la Région Auvergne-Rhône-Alpes a engagé une commande de 9 millions de masques lavables produits par des entreprises régionales en promettant ainsi un masque par habitant. La livraison de ces derniers à Saint-Égrève s'est déroulée le 29 mai 2020.

En parallèle des dispositifs industriels, la Ville a lancé un appel à volontaires pour la confection de masques artisanaux. Des tissus et élastiques ont ainsi été achetés et distribués aux bénévoles afin de réaliser le plus possible de masques en tissu. Cette opération a permis la fabrication d’environ 4600 masques artisanaux, lavables et conçus selon le modèle AFNOR.

Une distribution adaptée

Malgré tous les efforts de la Ville, il n'a pas été possible de fournir un masque par habitant au 11 mai, date de sortie du confinement.

La cellule de veille Covid-19 mise en place depuis le début de la crise a donc décidé de mettre en place une distribution ciblée et échelonnée pour faire face à ces difficultés et répondre de manière prioritaire aux besoins des Saint-Égrévois.

Ainsi à compter du mercredi 13 mai, des agents de la Ville et de son CCAS, aidés par des bénévoles ont livré en porte à porte près de 5000 masques aux publics en situation de fragilité (personnes de plus de 70 ans, personnes porteuses de handicap, familles dans la précarité) déjà ciblés dans  les fichiers du CCAS. 
Chacun d’entre eux s'est vu remettre deux masques : un masque industriel et un masque artisanal. Il s’agit de masques lavables et donc réutilisables. Une notice d’utilisation est également fournie pour les accompagner dans leur usage.

A compter du 29 mai, à la réception des masques "région" et de ceux commandés par la ville, une distribution à l’ensemble de la population s'est engagée.  Il s’est agi d’une distribution "boîtes aux lettres" établie à partir des fichiers de la taxe d’habitation 2019 comme l’autorise la CNIL à titre exceptionnel afin de définir le nombre d’habitants par foyer. Deux masques ont ainsi donnés à chaque habitant.

Cette distribution et sa préparation se sont déroulés sur une quinzaine de jour et s'est terminée le vendredi 12 juin au soir.

A l'issue de cette distribution, la Ville a constaté un taux de non distribution d'environ 10% (adresse erronée, boîtes aux lettres introuvables, n'habite plus à l'adresse indiquée, déménagement postérieur à la date d'établissement du fichier de la taxe d’habitation...). Pour permettre à celles et ceux qui ne l'ont donc pas reçu, d'obtenir leur lot de masques une permanence est proposée le lundi 22 juin de 16h à 20h à la Maison Borel. 

Important : pour retirer votre lot, pensez à vous munir d'un justificatif de domicile et de composition de votre foyer (feuille d'imposition, livret de famille...).

 

La Ville a-t-elle des stocks de masques ?

La Ville ne dispose pas d'un stock conséquent mais comme toutes les collectivités, elle disposait d'un certain nombre de masques qui ont été distribués aux agents dès le début du confinement afin de leur permettre de maintenir leur mission de service public.

Dès le 17 mars, Saint-Égrève s’est également positionnée sur plusieurs dispositifs de commandes groupées (Métro, Région et AMF) pour obtenir des masques, destinés aux agents municipaux et bénévoles afin de poursuivre leurs activités de service public durant la période de confinement. Les livraisons étant incertaines, la commune a commandé directement des masques lavables à haut niveau de protection pour équiper l'ensemble des agents dans la perspective de la reprise progressive des activités à compter du 11 mai. Ces livraisons sont garanties avant cette date.

La Ville va-t-elle donner des masques aux habitants ?

Le Président de la République a annoncé qu’à partir du 11 mai, "en lien avec les maires, l’État devra permettre à chaque Français de se procurer un masque grand public" pour se protéger et protéger les autres. Or à ce jour, aucune information précise n'a été donné sur cette fourniture.

L'objectif de l'État semble être de garantir la disponibilité de ces masques dans les circuits commerciaux car les besoins de renouvellement sur plusieurs mois seront importants.  A ce titre, un décret publié au journal officiel le 25 avril, autorise les pharmacies à vendre des masques lavables "grand public" dès ce lundi 27 avril (sous réserve de leurs disponibilités et approvisionnement). 

L'État étudie également d'autre circuits de vente : buralistes, grande distribution, ou encore e-commerces et des expérimentations devraient débuter le 4 mai prochain.

Par ailleurs, dès le début avril la Région a engagé une commande de 9 millions de masques lavables produits par des entreprises régionales pour une distribution à tous les habitants par l'intermédiaire des communes.
À ce jour, les livraisons ont débuté et devraient se poursuivre jusqu'à fin mai sur l'ensemble du territoire régional. La livraison sur Saint-Égrève devrait se faire la semaine du 25 mai.

La Ville a, en parallèle aux dispositifs gouvernementaux et régionaux, décidé de rechercher 16000 masques lavables pour tenter d’équiper les Saint-Égrévois à compter du 11 mai. Toutefois, compte tenu de la très forte pression sur le marché des masques, aucun fournisseur n'a pu s'engager sur ce délai. Une coordination entre communes de l'agglomération autour de la Métro a été initiée pour permettre de grouper nos capacités de pression auprès des fournisseurs. Cette démarche de commande groupée nous permettra d'obtenir une première livraison limitée le 12 mai. En cohérence avec les autres communes de l'agglomération, cette première distribution se fera auprès d'un public prioritaire qui aura moins de possibilités pour s'équiper.

Les couturières locales ont-elles été sollicitées ?

Depuis le début du confinement, des couturières et associations locales confectionnent des masques en tissu qu’elles donnent au CCAS, qui les remet pour le moment aux agents municipaux et bénévoles pour assurer leurs missions de service public auprès des personnes fragiles.

Des patrons ont été publiés sur le site de la ville pour encourager les couturiers et couturières amateurs à en fabriquer pour leur propre soin.
Si produire 16000 masques ne relève malheureusement pas d’une fabrication artisanale mais plutôt d’une production industrielle, toutes les initiatives personnelles sont saluées et encouragées et toute aide est appréciée.

Par ailleurs, pour donner une impulsion plus importante à cette fabrication artisanale, la commune a commandé les fournitures (tissu adapté, élastique..) pour permettre de fabriquer un plus grand nombre de masque et plusieurs permanences pour mettre à disposition des kits et réceptionner les masques confectionnés.

Des gestes barrière à maintenir

On ne le répétera jamais assez, si le port du masque est fortement recommandé, il n’est pas le seul dispositif pour lutter contre le virus. Bien au contraire, ils ont fait leur preuve ces dernières semaines, les gestes barrière doivent être maintenus y compris au sortir du confinement : lavage de mains réguliers, mouchoirs jetables, distance sociale sont à maintenir sans ou avec un masque !