Expression politique - mai 2020

Groupe Priorité Saint-Égrève

Le covid-19 : marqueur malheureux de carences ou porteur d’un avenir meilleur ?

Tout d'abord nous souhaitons avoir une pensée pour les victimes du virus, leurs familles et tous ceux qui ont été affectés physiquement ou morale-ment par cette crise. Nous pensons bien sûr aux soignants, aux salariés qui devaient tenir le cap ou aux bénévoles. Merci à eux !

La crise sanitaire marquera un tournant sans que l'on sache vraiment aujourd'hui sa portée. Pendant des décennies la gestion des États a été marquée par une vision court-termiste, qui a empêché de prendre en compte les alertes sur les risques majeurs.

Face à cela, les collectivités locales ont été des relais efficaces de gestion. La Ville de Saint-Egrève ne fait pas exception puisque ses agents ont été mobilisés sur des missions sociales et d'accompagnement. La Ville a dû prendre des décisions sur la tenue des marchés, les commandes de masques, la reprise scolaire en lien avec les enseignants. Tant de sujets qui marquent l'importance de l'échelon de proximité et de la commune en particulier.

Nous tenons à saluer l'engagement des agents mais également la solidarité au sein du conseil puisque toutes les tendances politiques étaient représen-tées à la cellule de veille. Elle s'est réunie en visioconférence au moins une fois par semaine pendant deux mois et elle continuera de le faire.

Après plusieurs semaines d'une gestion si particulière des enjeux publics, nous devons continuer dans ce sens et travailler ensemble pour que notre société soit plus responsable et qu'elle se projette davantage dans un avenir plus humain et plus respectueux de son prochain.

contact@priorite-saintegreve.fr

 

Groupe Saint-Égrève Autrement

Covid-19 : faire face et apprendre de nos erreurs ?

1ère partie

Mars 2020 devait acter la fin du mandat municipal entamé en 2014 mais la propagation mondiale de la nouvelle maladie Covid-19 en a décidé autre-ment. A l'heure où nous écrivons ces lignes, nous ne connaissons toujours pas le terme de ce mandat. Dans ce contexte inédit, nos tribunes reprennent en conformité avec le code électoral qui nous impose une neutralité de ton. Avant toute chose, nous tenons à prendre de vos nouvelles. Comment allez-vous ? Comment vivez-vous cette période ? N'hésitez-pas à nous répondre via nos mails respectifs. Nous espérons sincèrement que cette période si particulière ne vous affecte pas trop durement. Nous vivons toutes et tous différemment cette crise et malheureusement le Covid-19 est profondément inégalitaire. Certains d'entre nous ont une santé plus fragile, d'autres vivent dans des logements trop petits pour y être confinés si longtemps, enfin, beaucoup sont désormais au chômage partiel quand d'autres ont malheureusement perdu leur travail.

Nous pensons aux plus fragiles, aux personnes isolées et nous espérons que face à cette crise, vous tenez bon ! Jusqu'à présent, il n'y aurait pas eu de décès lié au Covid-19 sur la commune et nous nous en réjouissons. Pour autant, nous connaissons autour de nous des personnes qui ont contracté cette maladie. Nos pensées vont vers elles et nous leur souhaitons un bon et complet rétablissement.

H. Belrhali, F. Charavin, JM Puech
hassan.belrhali.ps@gmail.com

Groupe Ecologie, Solidarité, Citoyenneté

Covid-19 : faire face et apprendre de nos erreurs ?

2ème partie


En quelques jours, notre vie a été complètement bouleversée, nos horizons temporel et géographique se sont radicalement rétrécis, nos relations sociales ont été fortement restreintes, nos libertés limitées et vont proba-blement l'être pour longtemps. Il a fallu réapprendre à vivre autrement avec les contraintes du confinement.

Quels enseignements tirer de cette crise inédite, qui nous aideront à mieux résister à tous les niveaux, en particulier à l'échelle locale?

La crise du Covid révèle ce que nous savions sans en mesurer les limites : nos sociétés sont complexes, très interdépendantes et vulnérables. Une pandémie virale était un risque très probable, attendu par beaucoup d'experts, déjà préfiguré à plusieurs reprises dans les dernières décennies. Mais la course à la rentabilité immédiate et égoïste de notre économie nous a fait sacrifier la prévention. Au niveau européen et mondial, elle nous a fait oublier la solidarité qui doit aller de pair avec l'interdépendance.

Cette crise sanitaire nous montre à quel point tous les services et les personnes qui les assurent sont essentiels pour notre survie: les soignants bien-sûr, mais tout autant les auxiliaires de vie à domicile, les livreurs, les manutentionnaires, les caissières, les éboueurs, ceux qui nous fournissent notre alimentation, l'eau, l'électricité et Internet. Au plus haut niveau, il a été dit que la contribution des "1er et 2e lignes", devait être reconnue, y compris par la rémunération. Cette prise de conscience survivra-t-elle à la crise ?

L.Amadieu, B. Ruef, E. Bruyant
groupe.eco.sol@orange.fr

Groupe Pour une gauche authentique à Saint-Égrève

Covid 19 : faire face et apprendre de nos erreurs ?

3ème partie

 

Nos sociétés bien organisées ont du mal à s'adapter à l'imprévu. Face au virus, les décisions prises ont un impact sur notre santé, nos libertés, l'économie. Pour protéger les personnes les plus vulnérables, on a figé la société. En réaction, l'imagination et la créativité ont suscité partout des réponses de solidarité pour trouver des solutions à des problèmes inédits : entraide entre voisins et avec les personnes âgées, fabrication de masques, regroupement de producteurs locaux, livraisons à domicile... Et encore plus à l'hôpital. Cette crise nous rappelle que nous sommes tous des humains, notre humanité tient d'abord de nos relations sociales tellement mises à mal en cette période, et de la solidarité sur toute la planète. Nous devrons retenir que l'approvisionnement de produits de première nécessité - masques ou denrées alimentaires- ne doit plus reposer sur des sources lointaines peu chères grâce à des travailleurs et un environnement peu protégés. A Saint-Égrève, une fois passé le choc du confinement généralisé, il a fallu s'organiser et assurer les services essentiels. Très vite, les acteurs locaux d'entraide se sont mobilisés. La mairie a mis en place une cellule "Veille Covid19" qui réunit le maire, la 1ère adjointe, B .Coiffard, E.Roux et les services. L.Amadieu y participe à notre demande. Malgré quelques points de désaccord sur la manière de gérer cette crise et le dé confinement, en cette période unique, nous nous devons d'être coopérants et force de propositions.

Sylvie Guinand, Front de Gauche - PCF
gaucheauthentiquestegreve.wordpress.com