Expression politique - Juin 2017

Groupe Priorité Saint-Egrève

Agissons tous pour notre cadre de vie !

Avec les beaux jours enfin revenus, il est de nouveau une évidence qui saute aux yeux : Saint-Egrève est une jolie ville où il fait bon se promener ! Avec ses espaces publics bien entretenus, ses parcs où il fait bon se détendre, ses cheminements pour piétons et cycles, les nombreux équipements municipaux de sport ou de loisirs, notre ville cumule toutes les caractéristiques d'une ville agréable à vivre.
Dans notre programme de mandat, nous avions pris plusieurs engagements visant à garantir la qualité de vie au quotidien. Pour parvenir à un tel résultat, la Municipalité consacre des moyens importants sur le plan humain et financier. Si tous les jours, les services municipaux sont mobilisés pour garantir la sécurité et la propreté de l'espace public, c'est aussi grâce au civisme et à la responsabilité de tous, qu'ensemble, nous relevons ce défi. Car c'est ensemble en respectant les principes de bon sens que nous pouvons tous améliorer notre cadre de vie.
Ainsi, la Ville met de nombreuses poubelles à votre disposition avec des fréquences importantes de balayage et de nettoyage des rues. Cependant, il revient aussi à chacun, à sa mesure, de contribuer à l'entretien de notre ville. Arbres, pelouses, parcs publics... L'ensemble de ces espaces représente la trame verte de notre ville, autrement dit une source de fraîcheur et d'oxygène indispensable en milieu urbain. Ils constituent un élément essentiel pour l'esthétique, le cadre de vie de Saint-Egrève. Sur ce plan encore, il est important de préserver ces ressources à travers l'attention de chacun.
Respect des conditions de collecte des déchets ménagers, des règles de bon voisinage, des autres usagers de la route en voiture, en deux-roues motorisés, à vélo, des horaires autorisés pour la tonte des pelouses ou les travaux ménagers... Les exemples ne manquent pas où tout un chacun d'entre nous est acteur du bien-être collectif. Car comme l'indique le titre du dossier du Journal de Saint-Egrève de ce mois de juin : une ville agréable, c'est l'affaire de tous !

Pascal de FILIPPIS
Président du Groupe Priorité Saint-Egrève

 

 

Groupe Saint-Egrève Autrement

Miroir d'eau de San Marino : un projet cher et sans intérêt !

Dans le cadre des travaux de modification de l'entrée nord de Saint-Egrève, la Ville finance un miroir d'eau au centre du rond-point actuellement aménagé par la Métro. Vous avez bien lu : un miroir d'eau en plein milieu d'une zone commerciale de grande ampleur et de la circulation automobile ! Quel intérêt ? Ce type d'installation trouve toute sa place en coeur de ville, dans des zones piétonnes, comme à Nantes au pied du château des Ducs de Bretagne, à Bordeaux en bordure de la Garonne ou à la Caserne de Bonne, à Grenoble. Selon Wikipédia : "Un miroir d'eau est une pièce d'eau peu profonde et de pente faible servant à refléter le paysage qui l'entoure". Celui-ci reflétera les enseignes commerciales, les voitures et les camions ! 

Un miroir d'eau c'est aussi un lieu où les enfants jouent, où les piétons se promènent. Ce ne sera bien évidemment pas le cas ici. Bref il ne s'agit que de l'aménagement d'un rond-point au prix fort, puisque le coût - supporté par les Saint-Egrèvois - est de 200 000 € !
Cette somme aurait pu être mieux investie au sein des différents quartiers de Saint-Egrève. Pour mieux flécher le commerce de proximité, pour créer des espaces de repos et de convivialité, pour implanter de nouveaux jeux d'enfants ou pour réhabiliter les places publiques, par exemple la place Mendela à Rochepleine. Ce miroir d'eau ne sera d'aucun agrément pour les Saint-Egrèvois. Interrogeons-nous sur les choix de la majorité pour l'utilisation de l'argent public.

Groupe Ecologie, Solidarité, Citoyenneté
Françoise CHARAVIN, Jean Marcel PUECH et Hassan BELRHALI (hassan.belrhali.ps@gmail.com)

 

Groupe Ecologie, Solidarité, Citoyenneté

Elections

Nous tenions à saluer les saint-égrèvois qui se sont déplacés en masse les 23 avril et 7 mai derniers pour élire leur Président de la République. Au 1er tour, 77,34 % des 11 880 inscrits se sont exprimés. Ils ont placé en tête M. Macron avec 31% des suffrages, suivi de M. Mélenchon avec 22.06 %, puis M. Fillon à 16.03%, Mme Le Pen à 14.93 % et enfin M. Hamon à 8.42%. Vous connaissez la suite... Comme au niveau national, mais de manière amplifiée à Saint-Egrève, une majorité de français ont  souhaité mettre fin au bipartisme qui était de toute façon condamné par la montée du FN et l'absence de résultats tangibles pour vivre mieux demain. Ils ont donc sanctionné les candidats issus des partis de gouvernement et positionné en 1er ceux en apparence les plus en dehors du "système" et des clivages partisans. Que retenir ?
1 Les deux candidats issus d'un processus démocratique interne et ouvert à travers les primaires sont les grands perdants contrairement à ceux qui se sont auto-proclamés candidats.
2 Même si le rejet des partis politiques est réel, il n'en reste pas moins que 2 nouveaux partis sont nés : La France Insoumise et La république En Marche ! La constitution de 1958 précise que les partis sont les structures qui concourent à l'expression du suffrage et donc participent du jeu démocratique.
3 Le positionnement politique du "et de gauche et de droite" du Président Macron a rencontré un écho assez favorable à Saint-Egrève et auprès de Mme Kamowski à tel point qu'elle est candidate d'En marche pour les élections législatives des 11 & 18 juin prochain. Comme beaucoup de saint-égrèvois, si d'aventure elle était élue, nous nous interrogeons sur qui dans son équipe serait susceptible de prendre le relais sachant que le nouveau dispositif du code électoral ne permet plus à un député d'être maire ou même adjoint d'une commune ? Par contre, il reste la possibilité de conserver le mandat de "simple" conseiller municipal, c'est-à-dire sans délégation aucune. Nous vous invitons encore une fois à venir nombreux pour accomplir votre devoir électoral.

Laurent AMADIEU, Brigitte RUEF, Tania BUSTOS, groupe.eco.sol@orange.fr

 

Groupe Front de Gauche - PCF

En marche... pour de nouveaux reculs sociaux !

Le 7 mai 2017, Emmanuel Macron a été élu Président de la République. Avec 25,4 % d'abstention et 8,6 % de blancs et nuls, son mandat commence par un rejet massif de son programme ! En ôtant les votes de barrage à l'extrême droite, seulement 16 % de Français plébiscitent son projet.
A Saint-Egrève, le vote Macron n'est pas un vote d'adhésion mais le résultat de votre volonté de ne pas confier le pouvoir aux mains brunes de l'extrême droite. Seulement 2 795 électeurs sur 11 843 (23,6 %) ont voté pour Macron au premier tour, quand 2 857 voix (24,1 %) se sont portées à gauche (Mélenchon, Hamon, Poutou et Arthaud), révélant vos aspirations à des politiques humaines et sociales. Sous couvert de renouvellement politique, alors que ses ministres sont presque tous issus de longues carrières politiques, Macron revisite les vieilles recettes libérales, dans la continuité de la politique de Hollande tant décriée par la majorité municipale ! Nous avons même voté exceptionnellement ensemble avec la majorité "sans étiquette" une motion en Conseil Municipal contre la baisse des dotations aux collectivités. Et que prévoit le gouvernement ? Diminuer encore de 10 milliards ces mêmes dotations ! Supprimer 80 % des revenus de taxe d'habitation, quand les communes sont déjà exsangues ! Supprimer 70 000 postes dans la fonction publique territoriale ! Affaiblir encore les droits des salarié-e-s en révisant le Code du Travail et la Protection Sociale par ordonnances dès cet été ! Réduire les retraites de 1,7 % !
Concrètement ces décisions vont favoriser le non remplacement des fonctionnaires sur la commune et la fermeture de services publics, et pas seulement territoriaux, comme le guichet de la gare dont il est question alors qu'il est l'un des plus efficaces de la métropole. Le modernisme, ce serait au contraire de répartir les richesses autrement pour porter des projets de paix et de développement humain durable, avec le maintien et le développement de tous les services publics ! Ensemble restons mobilisés !

Sylvie GUINAND, Front de Gauche-PCF
https://gaucheauthentiquestegreve.wordpress.com/