Expression politique - Juin 2015

Groupe Priorité Saint-Egrève

Projets de Fiancey : assez de mensonges !

Répéter un même mensonge tout seul ou à plusieurs, ne le transforme pas en vérité... qu'il s'agisse de Fiancey ou de tout autre sujet...

Alors de quoi parle t'on vraiment ? Le Parc de Fiancey, c'est quoi ? Le Parc de Fiancey, depuis qu'il a été créé dans les années 1980, est planté d'arbres, aménagé avec des chemins piétons et des jeux pour enfants, autour de l'étang - artificiel - et remonte jusqu'au tennis communaux le long des coteaux du Néron. Nous y avons même dépensé des sommes importantes ces dernières années pour le rendre encore plus agréable.

Jouxtant ce Parc, le long de la route départementale, il existe depuis la même époque, un terrain enherbé qui, lui, n'a jamais été aménagé parce qu'il constituait une réserve foncière.

Alors, non ! nous n'avons jamais eu l'intention de "bétonner" le Parc de Fiancey pas plus que de transformer l'étang de Fiancey en piscine ! Nous implanterons deux équipements publics utiles et nécessaires dans un environnement agréable, à proximité de moyens de transports en commun et le long de la route départementale qui est la colonne vertébrale de Saint-Egrève.

Voici un croquis à l'échelle des projets :
- en vert foncé, le Parc de Fiancey avec l'étang en bleu foncé
- en vert clair, le terrain enherbé avec dessus l'ovale rose pour la crèche et le rectangle bleu clair pour figurer l'emprise de la piscine intercommunale.

Ceux qui se cachent derrière une prétendue intransigeance "écologique" ne font que rejeter le choix démocratique des Saint-Egrévois.

Voilà la vérité !

Pascal de FILIPPIS
Président du Groupe Priorité Saint-Egrève

 

Groupe Saint-Egrève Autrement

Un Tramway nommé désir

La réalisation du Tram E sur la commune est l'évènement le plus marquant de ces 50 dernières années que ce soit en termes d'urbanisme ou de déplacement. Le Tram permettra à tous d'adopter un mode de déplacement doux, rapide et sécurisé. C'est une ouverture formidable sur l'agglomération.
Cependant vous le savez, la réalisation du Tram sur notre commune n'a pas été aisée : en témoignent un retard de 9 mois à la livraison et le report de la station des Bonnais (fait unique dans toute l'histoire du Tram de l'agglomération).
Quel a été l'investissement des élus dans ce dossier ?
Pendant toute la période des travaux, de nombreux habitants nous ont interpelés sur le fait de ne pas savoir à qui s'adresser en mairie pour faire remonter leurs difficultés (qu'il s'agisse de la dangerosité d'un passage, de l'état dégradé de la chaussée, de négociations foncières difficiles, ...). Rien sur le site de la mairie pour recueillir simplement les préoccupations des habitants et y apporter rapidement des solutions.
Quelles actions ont été envisagées pour inciter les Saint-Egrèvois à prendre le Tram ? Au cours de la visite des quartiers, nous avons soumis aux élus en charge l'idée d'une signalisation spécifique indiquant les temps de parcours, vélo et pédestre, entre les quartiers de la commune et la station la plus proche : aucune nouvelle.
Quid de parkings vélos couverts, ou de Box Métro Vélo, à proximité des arrêts de Tram pour inciter les habitants qui vivent loin de la départementale à utiliser ce nouveau mode de déplacement ? Ont-ils été programmés ?
Où prendrons-nous nos abonnements ? A Grenoble ? Une permanence SEMITAG en mairie est-elle envisagée ? Y-a-t-il dans ce domaine une quelconque coordination entre les 3 communes ?
Le projet Tram illustre la difficulté de l'équipe municipale à travailler avec les autres collectivités et à rechercher des compromis pour l'intérêt général.

PS : Nous vous convions à une soirée débat sur le projet de piscine intercommunale mercredi 24 juin 20h30 salle Safran (MSF).

Françoise CHARAVIN, Jean Marcel PUECH et Hassan BELRHALI - hassan.belrhali.ps@gmail.com

 

Groupe Ecologie, Solidarité, Citoyenneté

Vers une nouvelle piscine pour les Saint-Egrèvois et les habitants de la Métropole grenobloise ?

Nous vous invitons à venir débattre et à comprendre les enjeux de ce dossier en matière de besoins, d'emplacement du futur équipement et de pilotage du projet.

RDV le mercredi 24 juin à 20h30
Maison des solidarités et des familles

En présence de vos élus de l'opposition et d'invités...

Laurent AMADIEU, Brigitte RUEF, Tania BUSTOS, groupe.eco.sol@orange.fr

 

Groupe Front de Gauche - PCF

La victoire sur le nazisme et le retour à l'Espoir !

A Saint-Egrève diverses commémorations célèbrent le 70ème anniversaire de la capitulation sans condition de l'Allemagne nazie et de la libération des camps de la mort. Il ne s'agit pas d'un simple armistice, ce qui aurait permis au parti d'Hitler de rester au pouvoir : la capitulation a libéré les peuples du joug nazi.
Ces hommages, enrichis par la présence de collégien-ne-s, vont à celles et ceux qui, au prix de leur vie, se sont battus contre la barbarie et pour l'instauration d'une société plus solidaire.
Les organisations de la Résistance se sont rassemblées au sein d'un Conseil National de la Résistance (CNR), sous l'impulsion de Jean Moulin, qui a donné naissance à un programme novateur sur le plan social, économique et politique, "Les jours heureux".
Pour ces victoires des femmes et des hommes de St-Egrève ont été torturés, tués. Ils auraient pu rester attentistes. Or ils n'ont pas supporté la traque pour la seule appartenance ethnique ou politique, le S.T.O, la soumission au gouvernement fasciste de Vichy. Ils ont choisi la Résistance. Pour les honorer des rues de notre commune portent leurs noms. Souvenons-nous.
A la Libération, dans un pays pourtant ravagé par cinq ans de guerre, ces réformes sociales ont été mises en œuvre par le gouvernement qui comprenait des ministres communistes comme Ambroise Croizat, bâtisseur de la sécurité sociale, et Marcel Paul, fondateur d'EDF-GDF.
A l'heure de la dangereuse montée du racisme et des idées fascistes, des partis d'extrême-droite qui se nourrissent de l'austérité et de l'absence de perspective, il est vital de favoriser le travail de mémoire pour combattre la « bête immonde » et il est possible de porter une politique de transformation sociale pour construire un monde de paix et de liberté.
Les élus communistes et le Front de Gauche mettent tout en œuvre avec vous, pour faire vivre les valeurs du programme du C.N.R. Les moyens financiers existent !
Rappeler l'histoire c'est substituer à la résignation et à la fatalité : l'ESPOIR.

Sylvie GUINAND, Front de Gauche-PCF