Expression politique - Janvier 2015

Groupe Priorité Saint-Egrève

La Métropolisation est en marche !

Au nom de toute l'équipe municipale, je vous souhaite une très bonne année en vous assurant une nouvelle fois de notre engagement total pour faire avec vous de Saint-Egrève une ville où il fait toujours bon vivre !
La nouveauté de ce début d'année 2015 est la transformation de la Métro en Métropole. Ce sera un passage en douceur : rien n'a fondamentalement changé le 1er janvier à 0 heures ! Les compétences ont bien été transférées automatiquement (c'est la loi) à la Métropole mais, comme Catherine Kamowski l'avait proposé, elles continuent à être exercées sur le terrain par les personnels, jusque-là agents de la Ville de Saint-Egrève, qui restent à Saint-Egrève et dont les salaires seront intégralement refacturés à la Métropole. C'est  d'ailleurs le cas également dans les 48 autres communes de notre agglomération. Pour 2015, nous pouvons donc être assurés de pouvoir continuer à assurer la qualité de service que les Saint-Egrévois connaissent et apprécient. L'enjeu pour nous sera  la place des communes, donc de Saint-Egrève, dans ce nouveau grand ensemble. Ce sera même le sens de l'action de nos 3 conseillers métropolitains, Catherine Kamowski, Catherine Haddad et Daniel Boisset. Laommune est l'aire de la  proximité métropolitaine par excellence. Les élus communaux en sont les agents et les garants car qui mieux qu'eux ont la connaissance du terrain et des habitants ? Qui mieux qu'eux connaissent les particularités locales ? Qui plus qu'eux ont reçu la légitimité de parler en votre nom ? Les élus de Saint-Egrève sont les plus capables de faire remonter vos préoccupations relatives aux compétences exercées par la Métropole. La proximité à Saint-Egrève, nous connaissons et nous la mettons en oeuvre : nous connaissons notre ville, nous connaissons ses habitants, nous connaissons leurs besoins et leurs préoccupations. Nous sommes évidemment favorables à la Métropole mais nous sommes contre l'uniformisation. Nous ne voulons pas  d'une Métropole qui nivelle, nous voulons d'une Métropole qui excelle et qui respecte les communes.
Nous, c'est PSE, Priorité Saint-Egrève !

Pascal de FILIPPIS
Président du Groupe Priorité Saint-Egrève

 

Groupe Saint-Egrève Autrement

Françoise CHARAVIN, Jean Marcel PUECH et Hassan BELRHALI (PS) - hassan.belrhali.ps@gmail.com

 

Groupe Ecologie, Solidarité, Citoyenneté

Saint-Egrève : combien de nationalités ?

Au moins 46. Etonnant, non ?
Les Européens sont les plus nombreux, notamment depuis les accords de Schengen (1985) et la libre circulation des travailleurs en Europe.
Originaires d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Asie ou d'Amérique latine, ils vivent parmi nous depuis des années ou quelques mois. Venus pour des raisons multiples, ceux qui ont fui la guerre y apprécient la paix et tous s'insèrent dans notre société, en en apprenant la langue et les usages.
Chercheurs, étudiants, médecins, aides à domicile, ils habitent ici et apportent leurs compétences et leurs richesses humaines et culturelles.
L'Europe est en crise, les inégalités s'accroissent, le chômage augmente, et pourtant, elle continue d'attirer de plus en plus de migrants : migrations économiques, migrations climatiques, migrations dues aux guerres... Faire le choix de l'immigration est pour beaucoup une question de survie, même si les conditions pour arriver en Europe sont si difficiles que des milliers de personnes meurent chaque année en tentant de passer les frontières.
Les chiffres le prouvent, la France accueille de moins en moins d'immigrés : 4 fois moins que dans les années 60 et bien moins que la Suède, la Norvège, l'Allemagne, les Pays-Bas, la Grande-Bretagne et même la Suisse, en proportion du nombre d'habitants. Seuls quelques milliers de Syriens ont été accueillis en France, contre 72 000 en Allemagne et plus de 1,2 million au Liban qui a pourtant bien peu de ressources ! "Les politiques migratoires devraient être une priorité pour les pays de l'OCDE, et les politiques d'intégration considérées comme le meilleur investissement possible en terme de croissance économique, de cohésion sociale et de bien-être", a déclaré M. Gurría, Secrétaire général de l'OCDE, le 1er décembre 2014.
Que peut-on faire de plus à St Egrève pour accueillir ces nouveaux migrants ? D'abord créer des occasions de rencontres et d'échanges : des repas partagés, des concerts, des échanges de services sans argent (par exemple dans une accorderie), etc.

Laurent AMADIEU, Brigitte RUEF, Tania BUSTOS, groupe.eco.sol@orange.fr

 

Groupe Front de Gauche - PCF

Résister et construire en 2015 !

Pour cette nouvelle année je veux vous présenter mes meilleurs vœux de bonheur, de santé et de réussite pour vos projets individuels et collectifs.
Les décisions de ceux qui nous gouvernent et s'entêtent avec les politiques d'austérité, n'augurent pas de lendemains enchantés qui seraient placés sous le signe du progrès économique et social, du renouveau pour le bien-être humain. Même les collectivités locales vont avoir à gérer une baisse sans précédent des dotations de l'état. Faut- il pour autant se résigner ? Je ne le pense pas.Rien n'est fatal, tout dépend de l'intervention des femmes et des hommes. A la résignation opposons la résistance à tout ce qui va dans le sens de la régression et proposons la construction d'une politique fondée sur des valeurs humaines, de paix, de justice, d'égalité, de fraternité.
Le changement au quotidien comme au niveau de la République ou de l'Europe est à portée de main si nous l'édifions dans l'unité et l'action.
Oui, nous allons résister car la preuve est faite qu'on ne sort pas de la crise de la spéculation financière en s'attaquant au pouvoir d'achat des familles !
Nous allons résister car on ne soigne pas la dette sans s'attaquer aux pratiques usuraires des banques !
Nous allons résister car réduire la dépense publique, c'est réduire les droits des individus et c'est tuer l'investissement donc l'emploi !
Pour sortir de la crise c'est vous qui êtes compétents : prenez la parole !
"Ceux qui vivent sont ceux qui luttent" a si bien écrit Victor Hugo. Dans ce territoire de résistance populaire l'écho de ces mots ne peut être qu'entendu.
Modestement mais avec détermination j'entends avec vous, Saint-Egrèvoises et Saint-Egrèvois, poursuivre en 2015 mon engagement en faveur d'une vie meilleure pour toutes et tous.
Si notre terre est abimée par la surexploitation des êtres humains et des ressources naturelles, elle a aussi de formidables atouts : l'intelligence, la fraternité, l'esprit de résistance de celles et ceux qui l'habitent.

Sylvie GUINAND, Front de Gauche-PCF
Pour une gauche authentique à Saint-Egrève
https://gaucheauthentiquestegreve.wordpress.com