Info ville

Accès Néron [MAJ - 17-08-20]

Le sentier du parc de Fiancey, les tennis ainsi que la falaise des Brieux sont de nouveaux ouverts au public. Attention toutefois, l'accès au massif du Néron et à ses pentes reste réglementé.

Publié le

[Rappel des événements] 

D'importantes chutes de blocs ont été constatées les 5, 7, 8 et 9 août derniers. Le risque de nouvelles chutes  reste toujours fortement élevé.

Pour rappel, l'accès au massif du Néron est déjà réglementé depuis plusieurs années, à la suite de l'incendie dont il a été victime à l'été 2003. 

Mais à la suite des dernières chutes et sur demande des autorités compétentes, il a été décidé de condamner davantage l'accès au massif et pentes du Néron, en intégrant les sentiers environnants que ce soit aux abords du parc de Fiancey ou encore l'accès à la falaise derrière la piste d'athlétisme.

 

[MAJ 11 août 2020]

Mardi 11 août après-midi, un hélicoptère du SDIS avec à son bord une équipe de Restauration des Terrains de Montagne (RTM) et un agent de la ville, a survolé le Néron afin d'observer les récentes chutes de pierre.

Ils ont ainsi pu constater que la lentille de pierre qui s'est détachée initialement s'est totalement désintégrée. La roche est en effet très friable, ce qui génère beaucoup de poussières et de bruit lors des éboulements, comme ont pu le remarquer de nombreux habitants.

Les services de RTM ont été plutôt rassurants en écartant tout danger immédiat pour les habitations. Néanmoins, la Ville a décidé d'entreprendre des investigations plus poussées, en missionnant un bureau d'études spécialisé, afin d'étudier la possibilité d'engager des opérations de purge complémentaire si cela s'avérait nécessaire.

Par principe de précaution et dans l'attente de cette phase de diagnostic, les sentiers environnants au Néron et notamment celui du parc de Fiancey ainsi que  les terrains de tennis de Fiancey, son club house, et l'accès à la falaise des Brieux restent  temporairement interdits d'accès.

[MAJ 13 août 2020]

Jeudi 13 août, une réunion en audio-conférence s'est tenue en présence des services de la préfecture, de RTM, de la DDT, de gendarmerie et police nationale ainsi que des représentants, élus et techniciens, des communes de Saint-Martin le Vinoux et Saint-Égrève.

Elle a permis :

  • de rappeler que ces chutes sont liées à un phénomène d'érosion bien connu sur le secteur (qui avait déjà conduit aux premières interdictions)
  • de faire le point sur les mesures déjà engagées
  • et d'aborder les mesures à prendre.

Saint-Égrève, avec l'accord de la préfecture, a ainsi officiellement demandé l'appui des services de RTM pour l'accompagner ainsi que le bureau d'étude qu'elle a missionné, pour les phases à suivre.

Aucun dégât ni victime n'ont été occasionnés pour le moment, cependant le danger demeure avec de possibles nouvelles chutes très localisées, notamment en cas d'intempéries. C'est pourquoi les arrêtés d'interdiction restent en vigueur.

A la demande de la Ville, une première reconnaissance de terrain a également été effectuée dès le jeudi 13 après-midi, pour vérifier la situation "sous les arbres" et les filets de protection. Elle s'est réalisée en présence des techniciens de la ville, du bureau spécialisé SAGE et d'un membre de RTM. 

Des investigations plus poussées seront encore menées. Une équipe d'experts, équipée et encordée aura pour mission de descendre l'ensemble de la coulée, afin de vérifier si une purge s'avère nécessaire.

Dans l'attente de ces conclusions, la plus grande vigilance reste de rigueur et les autorités rappellent qu'il est impératif de respecter les interdictions mises en place.

[MAJ 14 août 2020]

Vendredi 14 août une équipe mandatée par la Ville est intervenue sur site. Elle était composée d'un membre du bureau d'études Sage Ingénierie et d'un technicien de l’entreprise Hydrokarst, spécialisée dans les travaux d'accès difficiles.
Ils se sont rendus sur les crêtes et ont descendu la coulée afin de l'étudier au plus près et de la sécuriser. Ils ont ainsi pu effectuer une purge manuelle des blocs restants menaçants.

Ils estiment qu’environ 30 m3 se sont détachés depuis le début de l’événement, qui se sont désagrégés au fil de leur chute. D'ailleurs, il est à noter, que bien qu'impressionnant en termes de bruit et de poussière,  aucun morceau n'est arrivé dans les filets de protection mis en place par la Ville.

Quelques petits éboulements résiduels pouvant encore avoir lieu dans les heures et jours à venir, et par principe de précaution, la Ville se laisse un délai de 48h d'observation de la situation avant de prendre toute nouvelle décision.

[MAJ - 17 août 2020]

Tous les blocs instables signalés par le RTM en tête et rive gauche de la cicatrice ont été purgés. Il n'y a plus de risque de départs de blocs d'un volume supérieur à 1 litre à ce niveau. 

La masse en rive gauche a également fait l'objet d'une observation  ; elle n'a pas évolué et n'a pas été impactée par le premier événement.

Compte-tenu de la purge effectuée vendredi, des observations faites et après un délai de 48 Les experts estiment que la situation du Néron est revenue à l'identique de celle avant le premier éboulement. A ce titre les interdictions prises les 9 et 10 août derniers concernant les sentiers environnants, les tennis et la falaise des Brieux sont levées.

Cependant l'accès aux pentes et au massif du Néron, notamment le sentier sommital sur le territoire communal, est interdit à l'exception des sentiers balisés et entretenus.

En savoir plus, télécharger l'arrêté 2020/975 portant interdiction d'accès aux pentes et au massif du Néron (pdf - 98 Ko)

Retrouvez des photos des éboulements et de l'intervention sur notre page facebook  : https://www.facebook.com/saint.egreve38120/