Site de la ville de Saint Égrève Site de la ville de Saint Égrève

Accessibilité| Contact| Newsletter| Flux RSS| Retrouvez-nous sur : Facebook Dailymotion Twitter Youtube Disponible sur App Store Disponible sur Google Play
Réduire le texteAgrandir le texteInverser le contrasteRétablir les styles par défautImprimer la pageEnvoyer à un amiAjouter aux favoris

De la bibliothèque à la médiathèque du 21e siècle

Proposer aux Saint-Egrévois une médiathèque du 21e siècle à l’attractivité renforcée et plus en phase avec les nouveaux usages, voici l’un des objectifs du projet de rénovation en profondeur de cet équipement.

rayon bibliothèque

Pour élaborer finement son projet de rénovation et d’évolution de la Bibliothèque, la Ville a fait appel à un cabinet d'expert pour obtenir un état des lieux précis mais aussi aux Saint-Egrévois dès février 2017 par le biais d'un questionnaire ouvert à tous dans un premier temps, mais aussi lors d'ateliers participatifs.

Le processus de rénovation en profondeur de la bibliothèque municipale est donc lancé et devrait se concrétiser en 2020 par des évolutions tant en termes de locaux que de services ou d’horaires d’ouverture.

 


Pour en savoir plus, les documents suivants sont à votre disposition :

Rapport Abcd (phase 1) (pdf - 5.07 Mo)

Rapport Abcd (phase 2) (pdf - 2.28 Mo)

Analyse des questionnaires aux usagers (pdf - 5.32 Mo)

Compte-rendu journée Biblio Remix (pdf - 1.72 Mo)


 

Si l’architecte n’est pas encore retenu, le programme lui est bien avancé et en dit un peu plus sur l’avenir de ce haut lieu de la culture saint-égrévoise. Le point sur un projet qui va permettre une diffusion encore meilleure de la culture à Saint-Egrève.

”Dans une médiathèque moderne, ce n’est plus la place des collections qui  est centrale mais celle du public”, souligne le rapport du cabinet ABCD qui a en 2016 été mandaté par la Ville pour effectuer une étude portant sur la modernisation de la bibliothèque municipale. Cette étude est l’une des bases des réflexions actuellement menées par la Ville pour développer à  Barnave une médiathèque du XXIe siècle, “un équipement moderne, intégré au parc, qui soit une véritable plaque tournante de la culture à Saint-Egrève. Pour ce faire, tout le monde s’est mobilisé pour réfléchir à ce que pourra être cette médiathèque, quelle forme elle pourra prendre et quels services innovants pourront y être proposés” explique Geneviève Reynier adjointe en charge de l’action culturelle. “Les services de la Ville et les  utilisateurs eux-mêmes ont participé à ce processus qui se poursuit encore aujourd’hui”, continue l’élue qui rappelle que “un projet scientifique et culturel, éducatif et social ambitieux a été élaboré par les bibliothécaires et des propositions listées par des Saint-Egrévois vont être soumises à l’architecte qui sera choisi avant la fin de l’année pour concrétiser l’extension à venir de la bibliothèque Barnave à laquelle 2 000 000 d’euros seront consacrés”.

Grandes lignes
S’il est encore trop tôt pour décrire précisément le projet d’agrandissement de Barnave, il est déjà possible d’en tracer les grandes lignes. Ainsi, l’actuelle “maison” devrait être flanquée d’une vaste extension lumineuse de 500 m2. Largement ouverte sur le parc elle permettra de réorganiser en profondeur les différents espaces de ce site pour que chaque utilisateur y trouve une ambiance tantôt sereine, tantôt studieuse correspondant à ses attentes. Mais la valeur ajoutée de ce projet doit aussi permettre au site d’être modulable en fonction des projets portés par la médiathèque. Expositions, conférences, showcases ou projections y trouveront ainsi une place naturelle.

Questionnement national
Proposée en 2014 et lancée en 2016, la réflexion saint-égrévoise sur la place de la lecture et l’évolution des horaires d’ouverture de la bibliothèque a été récemment rattrapée par l’actualité nationale. En effet,
mi-2017 Erik Orsenna, a été missionné par le Ministère de la Culture pour établir un rapport sur la lecture en France. Selon l’écrivain, qui s’est penché sur le réseau des 16 500 bibliothèques que compte la France, il faut “changer de rythme” et “ouvrir mieux et plus”. Dans ce document, co-établi avec Noël Corbin, inspecteur des affaires culturelles, il souligne la nécessité de “s’adapter à la demande” au niveau local et rappelle que la moitié des personnes qui entrent dans une bibliothèque “ne viennent pas chercher des livres”. Outre la “mutualisation de locaux et de personnels” dans les petites villes, il préconise de nouvelles solutions pour diffuser la lecture comme “des kiosques à livres dans les piscines, les salles de sport, les salons de coiffure, dans les salles d’attente des médecins”.
“Ce sont là des idées intéressantes qui peuvent nourrir notre vision locale
de la culture à Saint-Egrève”, indique Geneviève Reynier qui rappelle toutefois que Saint-Egrève s’est engagée depuis longtemps dans une démarche
de modernisation de l’accès à la culture et que ces préconisations recoupent largement les retours des Saint-Egrévois qui ont été consultés lors des biblioremix ou par le biais des questionnaires qui leur ont été distribués. “Le  projet d’extension de la médiathèque, va bien évidemment au-delà du simple aménagement des locaux de Barnave.
C’est un projet global qui a pour objet d’ouvrir plus encore Saint-Egrève à la culture. L’idée est ici de proposer aux usagers un site emblématique à la fois  grand et confortable pour que l’ensemble des Saint-Egrévois puissent s’y rendre dans les meilleures conditions possibles.
Le tout bien sûr avec des horaires d’ouverture étendus par rapport à ce qui existe aujourd’hui” puisque d’après l’étude du cabinet ABCD, la future médiathèque pourrait fonctionner au moins 25h par semaine (contre 19 actuellement) avec des plages horaires étendues lors des vacances scolaires.

Construction
Si le projet avance, il est encore en cours de construction “depuis la rentrée de septembre nous avons rencontré nos différents partenaires. C’est-à-dire les  services, les collèges, les associations, le centre hospitalier, les enseignants des écoles... nous sommes toujours en train d’affiner l’évolution du site  Barnave”, explique Aurélie Debart, à la tête de la Direction culture, sport et vie associative.

Questions annexes
Pour ce qui est du devenir des annexes, ces dernières vont continuer à fonctionner jusqu’à la mise en service de la médiathèque en 2020.
“Par la suite, elles sont appelées à devenir des lieux de vie sociale au sens plus large dans lesquels la culture sous toutes ses formes pourra avoir sa place. Comme le dit le maire Daniel Boisset et contrairement à certaines rumeurs, le livre y aura bien évidemment sa place. La concertation concernant le devenir de  ces lieux doit commencer dès que possible avec l’ensemble des acteurs, usagers et associations et ce jusqu’en 2020. Elle concernera d’ailleurs l’ensemble des espaces associatifs dont dispose la Ville dans l’ensemble de ses quartiers, ce qui devrait nous permettre d’envisager un maillage culturel encore plus serré qu’aujourd’hui”, poursuit Geneviève Reynier.

Le virage du numérique
Si le livre n’est pas mort, les usages évoluent et le numérique trace petit à petit sa route au coeur des pratiques culturelles. Pour ne pas rester sur le bas-côté, le volet 2.0 de la bibliothèque de demain est donc un des axes de travail privilégié de la Ville depuis de nombreuses années déjà. Ainsi, l’espace numérique est accessible en libre-service et les cinq postes permettent aux utilisateurs de la bibliothèque Barnave de se connecter en toute liberté, de se former, de télécharger des informations, de faire des recherches pour des exposés, d’imprimer des documents ou tout simplement de surfer sur le Web. “Il y a bien sûr un règlement à respecter. L’espace est accessible aux abonnés de plus de 12 ans” explique la bibliothécaire Marie-Stéphane Dalban-Moreynas qui précise que “les plus jeunes doivent être accompagnés par un adulte”.
Créé au tournant des années 2000, cet espace numérique a déjà bien évolué et propose désormais trois rendez-vous mensuels pour apprendre les bases, se perfectionner ou carrément se lancer dans des projets créatifs.
“Avec la future médiathèque, il faut s’attendre à une intégration plus complète encore du numérique” explique Geneviève Reynier tandis que Marie-Stéphane continue “La Ville a notamment investi dans quatre liseuses qui permettront de proposer une multitude de titres sur un seul support Ces appareils, qui seront disponibles au prêt, offrent un confort de lecture accru, notamment pour les personnes ayant des problèmes de vue puisqu’il est possible de changer la taille des caractères d’un livre électronique. Enfin, nous sommes en veille constante et la future médiathèque sera prête à travailler avec la Métropole pour participer au développement d’un réseau numérique métropolitain”.
Et si l’on peut constater que le digital est déjà bien implanté à la bibliothèque de Saint-Egrève, Genevièvre Reynier indique que “cela répond à des besoins réels. Et ce n’est qu’une étape, la future médiathèque permettra de donner encore plus de place à ces services, ainsi qu’à de futurs usages qui restent encore à inventer”.

3 questions à...

G. ReynierGeneviève Reynier,
Adjointe déléguée à la culture


Pourquoi la Ville veut-elle investir 2 000 000 d'euros dans l'agrandissement de la bibliothèque Barnave ?
Si la Ville a fait le choix d'agrandir la Bibliothèque Barnave, c'est pour répondre aux nouveaux besoins des utilisateurs. Le lieu est riche d'une valeur historique réelle mais il n'est plus adapté aux nouvelles technologies ni aux nouveaux usages. Il était temps de mettre le service bibliothèque en adéquation avec les pratiques actuelles et les attentes des Saint-Egrévois. Cet aménagement est en fait l'un des pans du projet de modernisation de ce service public d'accès à la culture sous toutes ses formes. Il a pour objet d'accueillir de nouveaux services et de permettre de développer ce qui existe comme les expositions, les showcases... Il doit permettre une plus grande amplitude des horaires d'ouverture et offrir des espaces de lecture, de travail, de détente et même de rencontre. Bref il doit devenir une véritable médiathèque du  XIe siècle.

Qu'entendez-vous par médiathèque du XXIe siècle ?
C'est un outil ouvert à tous qui correspond parfaitement aux nouvelles attentes des publics en matière d'accès à la culture. C'est aussi un lieu de vie, d'échanges et de développement du lien social. Jusqu'à présent le livre, la musique, le cinéma, les expositions et même le  umérique étaient bien présents à la Bibliothèque Barnave. Mais celle-ci n'a pas été conçue pour permettre un accès à ces services dans des conditions optimales de confort pour les utilisateurs et pour les personnels. Nous allons donc procéder à une mise à jour pour mieux  répondre aux différents usages, et surtout faire de cette médiathèque un lieu de vie organisé autour de la culture.

Mais pourquoi vouloir concentrer tous les services à Barnave ?
Nous ne concentrons pas tous les services à Barnave. Au contraire, nous souhaitons faire rayonner la culture et notamment le livre dans tous les quartiers de Saint-Egrève. Il faut envisager Barnave comme une porte d'entrée culturelle...




 

Accès paiement en ligne par CB

divers médias

Gratuit !

L'inscription à la bibliothèque est gratuite pour les Saint-Egrévois depuis 2009.

La bib' en chiffres

La bibliothèque municipale de Saint-Egrève rassemble 2 956 emprunteurs ce qui représente 18,1% de la population, soit une fréquentation de 3,1% supérieure à la moyenne nationale.
Ces amateurs de culture en général et de lecture en particulier ont à leur disposition la bagatelle de 60 143 documents, 7 602 CD, 1 103 DVD et 101 titres de revues.
L'an dernier 140 902 prêts ont été réalisés. 30 documents peuvent d'ailleurs être empruntés simultanément par un seul utilisateur.
14 agents, soit 12 équivalents temps plein, assurent le service, la gestion des stocks, l'animation culturelle et l'accueil du public.

500 m²

C'est environ la taille de l'extension de la bibliothèque Barnave qui permettra de porter l'équipement à près de 1200 m2 de surface utile.

2 000 000

C'est environ le budget qui sera consacré à l'agrandissement de la Bibliothèque Barnave dans le cade de sa mutation en médiathèque du XXIe siècle.

Ville de Saint-Egrève, 36 av. Général de Gaulle, 38120 SAINT EGREVE
Tél. 04 76 56 53 00