Site de la ville de Saint Égrève Site de la ville de Saint Égrève

Accessibilité| Contact| Newsletter| Flux RSS| Retrouvez-nous sur : Facebook Dailymotion Twitter Youtube Disponible sur App Store Disponible sur Google Play
Réduire le texteAgrandir le texteInverser le contrasteRétablir les styles par défautImprimer la pageEnvoyer à un amiAjouter aux favoris

Expression politique

Conformément à la loi 2002-276 du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité, la mairie de Saint-Egrève consacre une rubrique dédiée à l’expression politique émanant des politiques locaux. Cette rubrique est la déclinaison électronique de la page consacrée à l'expression politique publiée dans le journal municipal de Saint-Egrève.

Juillet 2018

Groupe Priorité Saint-Egrève

Une gestion saine année après année pour des projets d'avenir

Nous avons voté le compte administratif 2017 qui entérine les choix budgétaires faits pendant un an par la municipalité. Au final et pour aller dans le sens des budgets précédents, nous avons des finances saines avec une capacité aussi bien de gestion du quotidien que d'investissement pour l'avenir.

Ce bilan très satisfaisant est le fruit d'un travail d'équipe porté de longue date par les élus de Priorité Saint-Egrève. Dans chaque délégation, dans chaque direction en mairie et dans chaque service, le bon sens a été élevé en dogme. Cela permet de proposer aux Saint-Egrèvois des équipements et des services de qualité tout en maitrisant les coûts.

De la même manière, le contribuable n'est pas davantage sollicité car nous avons su faire mieux avec moins de moyens (baisse des dotations de l'Etat comme dans chaque collectivité française). Alors bien sûr décider c'est faire des choix et tout choix peut toujours être objet à critique. Mais force est de constater, que ceux faits par notre équipe portent leurs fruits puisque nos investissements profitent au plus grand nombre (La Vence Scène, équipements sportifs ou salles associatives par exemple) tout en proposant des services adaptés ; on peut citer le Patio, les subventions à l'USSE (300.000 € par an) ou celles allouées à l'Association Familiale pour proposer des activités à nos enfants.

Ce bilan nous permet d'aller sereinement vers l'avenir et de l'anticiper au mieux sans pénaliser les ménages saint-égrèvois. Malheureusement toutes les villes n'ont pas ce raisonnement et d'autres voudraient dépenser toujours plus. Alors nous le savons bien, au final qui paie l'addition en cas de mauvaise gestion ? Le contribuable. Et cela n'arrivera certainement pas à Saint-Egrève ! Bien au contraire vous pouvez compter sur nous pour poursuivre à vos côtés à développer la ville en harmonie et dans le respect de tous.

Pascal de FILIPPIS
Président du Groupe Priorité Saint-Egrève
www.facebook.com/prioritesaintegreve



Groupe Saint-Egrève Autrement

Faire plus, plus rapidement et mieux avec les finances communales

Lors de la présentation du compte administratif 2017 en Conseil municipal de juin, nous sommes à nouveau intervenus pour dire notre désaccord sur une politique financière qui manque d'ambition pour Saint-Egrève.
Notre souhait n'est pas de voir augmenter la dépense publique et la dette. Mais, nous le constatons, la capacité d'investissement de la Ville est sous exploitée, sa situation financière peut lui permettre de faire plus, plus rapidement et mieux. Un exemple : la réhabilitation de l'école Barnave dont le chantier va (enfin !) démarrer aurait du être engagée depuis longtemps déjà.

Nous refusons d'entendre comme seul leitmotiv que notre commune a des finances saines, les choix politiques d'une collectivité locale ne peuvent pas être dictés par de fausses contraintes budgétaires.
Les réserves constituées à partir des résultats d'exploitation s'élevaient, fin 2017, à près de 10 millions d'euros. Selon la majorité municipale il s'agit de réserves pour les investissements de fin de mandat. Quels investissements ?

Nous avons donc, à nouveau, voté contre ce compte administratif. Et dans ce contexte financier qui pourrait être beaucoup mieux valorisé nous avons demandé notamment :
Le maintien des 2 bibliothèques de quartiers en lien avec la future médiathèque assurant ainsi un service égalitaire sur tous les territoires de la commune.
L'assouplissement et l'élargissement du financement des associations.
La reprise des classes transplantées,
La reprogrammation de la patinoire de Noël.
......

Plus généralement, l'exécutif municipal doit mieux prendre en compte l'évolution de notre ville qu'elle soit liée au contexte national ou, plus localement, aux constructions récentes et à l'arrivée de nouveaux Saint-Egrèvois, aux évolutions sociologiques et au vieillissement de la population.
Pour ce faire, une réflexion prospective sur les incidences en termes de besoins et de services est indispensable, elle fait pourtant défaut.

Groupe Ecologie, Solidarité, Citoyenneté
Françoise CHARAVIN,
Jean Marcel PUECH et Hassan BELRHALI (hassan.belrhali.ps@gmail.com)

 


Groupe Ecologie, Solidarité, Citoyenneté

Le sport à Saint-Egrève : merci aux associations !

fête du sportLe journal municipal d'avril dernier mettait à la une « le sport à la carte » avec 4 pages consacrées à ce sujet. Dans cet article, pas un mot sur l'action des associations, qui permet aux Saint-Egrévois de faire du sport ! Nous avons une furieuse envie de combler cette lacune.
Le sport à St-Egrève repose sur deux jambes :
- des équipements sportifs suffisants et en bon état ;
- des associations avec des moyens humains qui organisent les activités.
Pour que tout fonctionne bien, la confiance entre les deux doit être au rendez-vous.
Organisation et gestion, entraînements, transports, compétitions, presque tout est fait par des bénévoles, à l'exception de quelques entraineurs rémunérés et de quelques salariés pour la gestion à l'USSE.
Plus de 30 associations proposent des activités sportives, dont beaucoup ne reçoivent pas de subventions de la ville.
On sait que la pratique du sport a des vertus essentielles : prévention, santé, éducation, mixité sociale, animation...
Nous pensons que les associations et l'ensemble des bénévoles qui organisent et favorisent ces pratiques pourraient être mieux aidées et valorisées par la ville. Par la prise en charge de plus de formations des bénévoles qui ont besoin de monter en compétences, par un meilleur soutien aux projets associatifs avec un permanent dédié à cette mission, par des appels à projets pour développer la pratique sportive en direction de publics spécifiques.
A une époque où les bénévoles s'épuisent et se font de plus en plus rares, les habitants de St-Egrève leur disent MERCI!

Laurent Amadieu, Brigitte Ruef, Eric Bruyant, groupe.eco.sol@orange.fr

 


Groupe Front de Gauche - PCF

Les vacances : un droit pour tous !

Même si le taux de pauvreté n'est que de 7 % à St-Egrève, les disparités de moyens entre foyers restent importants : 10 % des habitants les plus pauvres gagnent au plus 10 644 € tandis que les 10 % de la population les plus riches perçoivent au moins 42 750 €. Environ 31 % des foyers fiscaux sont non imposables. Le taux de chômage est passé à 8 %, soit une évolution de 33 % en trois ans...

Dans ce contexte, à St-Egrève comme ailleurs, c'est un enfant sur trois et un adulte sur deux qui ne partira pas en vacances cet été.

Aujourd'hui, personne n'imaginerait que les congés payés puissent ne pas exister... et pourtant... Il a fallu plus de 2 millions de travailleurs en grève pendant plusieurs mois pour que le patronat et le gouvernement accordent, le 8 juin 1936, 17 % de revalorisation des salaires, la limitation de la durée de travail à 40 heures par semaine... et les congés payés.

82 ans après ces accords Matignon, le droit aux vacances est toujours malmené et 60 % des foyers gagnant moins de 1 300 euros par mois restent chez eux.

Parce que les vacances permettent de s'évader de ses problèmes du quotidien, de se ré-inventer, de resserrer des liens familiaux, le Secours Populaire Français (SPF) mène toute l'année des actions pour concrétiser des projets « vacances ». Pendant l'été, le concours de nombreux bénévoles permet d'offrir aux personnes seules, aux familles, aux seniors, aux jeunes et aux enfants, l'occasion de s'évader quelques jours.

Je tenais à rendre hommage à celles et ceux qui, au SPF et dans les associations de St-Egrève, œuvrent avec cœur à redonner du sens aux valeurs de partage et de solidarité.

« Notre but simple et humain, est de permettre aux masses de la jeunesse française de trouver dans la pratique des sports, la joie et la santé et de construire une organisation des loisirs telle que les travailleurs puissent trouver une détente et une récompense à leur dur labeur ».
Léo Lagrange, sous-secrétaire d'État aux sports et à l'organisation des Loisirs, 1936.

Sources chiffres : Insee

Sylvie GUINAND, Front de Gauche-PCF
https://gaucheauthentiquestegreve.wordpress.com/





Accéder aux expressions politiques précédemment publiées
Partager cet article |

Accès paiement en ligne par CB

Ville de Saint-Egrève, 36 av. Général de Gaulle, 38120 SAINT EGREVE
Tél. 04 76 56 53 00