Site de la ville de Saint Égrève Site de la ville de Saint Égrève

Accessibilité| Contact| Newsletter| Flux RSS| Retrouvez-nous sur : Facebook Dailymotion Twitter Youtube Disponible sur App Store Disponible sur Google Play
Réduire le texteAgrandir le texteInverser le contrasteRétablir les styles par défautImprimer la pageEnvoyer à un amiAjouter aux favoris

Expression politique

Conformément à la loi 2002-276 du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité, la mairie de Saint-Egrève consacre une rubrique dédiée à l’expression politique émanant des politiques locaux. Cette rubrique est la déclinaison électronique de la page consacrée à l'expression politique publiée dans le journal municipal de Saint-Egrève.

Décembre 2018

Groupe Priorité Saint-Egrève

Une équipe mobilisée au service des Saint-Egrévois

En tant que président du groupe majoritaire PSE, je tiens à saluer l'arrivée de Patrick Bertrand au sein du groupe des 26 élus. Je connais son engagement au service des autres, à l'image de ce qu'il a pu accomplir avec les scouts, association bien connu et active sur Saint-Egrève. La volonté de faire et d'œuvrer pour tous est un dénominateur commun à l'équipe. En réalisant de grands équipements tels que la Vence Scène, la piscine intercommunale qui est en plein chantier ou la médiathèque Barnave dont les travaux débuteront dans un an, notre liste montre son intérêt au service du bien-être des Saint-Egrévois. Rappelons que tout cela se fait dans un cadre financier sain, résultat de nombreuses années de bonne gestion et dont nous sommes les garants.
La future piscine intercommunale était un engagement de programme en 2014. Comme chacun peut le voir, la promesse est tenue puisque le chantier avance bien, entre le nouveau pôle enfance et le parc de Fiancey. A proximité immédiate de la ligne E du tramway et au centre des six communes du SIVOM, ce nouvel équipement saura remplacer avec efficacité les deux piscines vieillissantes. Ce projet porté par le SIVOM s'est fait en concertation avec les acteurs associatifs et en tenant compte des besoins des futurs usagers. En 2020 cette piscine sera une réalité qui permettra d'inscrire la ville dans une modernité aquatique qui n'est malheureusement pas le lot commun de l'ensemble des piscines sur l'agglomération.
Dans un an ce sera au tour de la bibliothèque Barnave d'évoluer vers une médiathèque tout en conservant sa physionomie historique et en s'inscrivant au cœur du parc public. Cet équipement renforcera l'accès de la culture au plus grand nombre et en ciblant particulièrement le public le plus jeune. Ce sera un partenaire majeur pour nos établissements scolaires. Accroître la culture pour tous et plus généralement l'accès aux loisirs à toute la population, sont des ambitions claires et affichées de notre équipe.

Pascal de FILIPPIS
Président du Groupe Priorité Saint-Egrève
www.facebook.com/prioritesaintegreve



Groupe Saint-Egrève Autrement

Que se passe-t-il au sein de la majorité ?

Des élus démissionnent, d'autres ont quasiment disparu depuis plusieurs mois, peu de présents lors des réunions de commissions... Il y aurait-il un malaise au sein de l'exécutif municipal ?

Durant les 18 derniers mois, 4 élus de la majorité ont démissionné de leur poste. Et non des moindres puisqu'il s'agit de l'adjointe en charge des finances et des services aux publics, de la conseillère municipale déléguée à l'accès au logement pour tous, du conseiller municipal délégué à l'information et aux services numériques et, dernièrement, d'un conseiller municipal récemment élu. Pour 3 d'entre elles, ces démissions ont été justifiées par des divergences sur des sujets importants au sein de la majorité.

Que dire par ailleurs, des absences depuis 1 an, voire 2, de conseillers municipaux en charge de délégations importantes ? Ne cherchez pas à rencontrer 2 des 3 conseillers municipaux délégués à la proximité : vous n'y parviendrez pas ! L'une des 2 est également en charge du logement, elle n'est jamais présente ni en commission, ni lors des Conseils municipaux...

Quant à Madame la Députée qui a conservé un poste de conseillère municipale, elle ne participe à aucun Conseil. Nous ne mentionnerons même pas ici le rôle que jouent les élus au Conseil de la métropole...nous ne le pourrions pas puisque nous n'avons jamais aucun retour !!!

Un engagement dans un mandat municipal ou métropolitain ne peut se faire à la légère. La fonction comporte des contraintes importantes, c'est bien entendu. Mais ne pas prendre en charge les délégations confiées ou ne pas rapporter ce que l'on fait à la Métro constituent un total manque de respect de nos concitoyens.

Quant aux démissions successives, elles sont bien la preuve de divergences importantes sur la conduite de ce mandat.

Sans volonté de polémiquer nous avons tenu informer les Saint-Egrèvois de cette situation.

Groupe Ecologie, Solidarité, Citoyenneté
Françoise CHARAVIN,
Jean Marcel PUECH et Hassan BELRHALI (hassan.belrhali.ps@gmail.com)

 


Groupe Ecologie, Solidarité, Citoyenneté

Partageons sereinement nos biens communs!

A l'heure de l'élaboration du Règlement Local de Publicité Intercommunal (RLPi), il nous parait pertinent de rappeler que même dans notre société très individualiste, nous partageons beaucoup de « biens communs » : l'air que nous respirons, l'eau que nous buvons, les paysages que nous voyons tous les jours, les rivières, les forêts, les rues, les parcs publics, le tram, ou l'environnement sonore. Ce que nous en faisons a un impact sur les autres habitants. La rue est un espace public partagé entre piétons, cyclistes et voitures. Heureusement, quelques règles ont été mises en place comme le code de la route et plus récemment le code de la rue. Les espaces commerciaux sont aussi des espaces ouverts au public faisant partie de nos paysages, ils sont réglementés mais des mais des abus existent comme cette publicité dont la légalité n'est pas avérée.
Les espaces publics sont des lieux de vie à l'usage de tous, espaces souvent organisés mais aussi lieux de liberté, de parole...
Partager sereinement ces espaces ne va pas de soi. Chacun doit comprendre qu'il n'est pas seul et nous devons agir dans le respect de l'autre. Dans les parcs municipaux, coureurs, promeneurs et familles avec enfants cohabitent avec chiens et maitres. Dans les bois, chasseurs et promeneurs partagent un même espace (sauf vendredi, jour sans chasse). La collecte des déchets ménagers est organisée et se fait dans les containers prévus ou en déchetterie et non sur l'espace public. C'est ainsi que le partage raisonné des espaces participe au mieux vivre ensemble.

photo publicité sur magasin BUT

Laurent Amadieu, Brigitte Ruef, Eric Bruyant, groupe.eco.sol@orange.fr

 


Groupe Front de Gauche - PCF

Sans bruit, la culture musicale est menacée...

A St-Egrève, plus de 400 élèves fréquentent l'Unisson chaque semaine et reçoivent près de 300 heures de cours dispensées par 25 professeurs. Ses principales missions sont de sensibiliser, d'éveiller artistiquement et de former de futurs musiciens amateurs ou professionnels. Ouvert à tous les styles et à toutes les cultures, le conservatoire a également pour rôle social de transmettre des valeurs de partage, d'écoute, d'égalité et de fraternité par l'expression artistique et la création. Tous les habitants de St-Egrève savent cela.
Mais connaissez-vous les conditions de travail des enseignants artistiques ?
Depuis 2011, les enseignants artistiques diplômés d'État sont dans une situation d'extrême précarité, aucun concours du grade d'assistant territorial d'enseignement artistique de 2ème classe n'a été organisé et aucun n'est prévu ! Cela fait plus de 6 ans que les jeunes professionnels sont donc contractuels sur des emplois permanents. De plus les conséquences des restrictions budgétaires se font sentir : baisse du nombre d'heures, remplacement des cours individuels par des cours collectifs, augmentation des coûts d'inscription créant ainsi pour les usagers des inégalités de l'offre d'enseignement artistique.
A terme, la mort du service public de l'enseignement artistique est programmée. Les enseignants des écoles de musique et conservatoires sont déjà malmenés car souvent embauchés à temps non complet, et sur les indices de rémunération les plus faibles. Il y a quelques mois en Conseil Municipal je me suis battue pour que la majorité vote la rémunération des enseignants qui venaient d'être recrutés au niveau qui leur est dû, c'est-à-dire enseignants ! Le vote a validé hélas une rémunération équivalente à celle d'un agent technique. C'est comme si demain Mme Kamowski, était payée comme assistante alors qu'elle est enseignante !
Vous en avez assez de ces politiques de gestion purement comptable de la part de vos élu-e-s ? Agissez pour l'avenir de votre ville en me contactant pour écrire ensemble un projet humain de réponses à vos besoins.

Sylvie GUINAND, Front de Gauche-PCF
https://gaucheauthentiquestegreve.wordpress.com/





Accéder aux expressions politiques précédemment publiées
Partager cet article |

Accès paiement en ligne par CB

Ville de Saint-Egrève, 36 av. Général de Gaulle, 38120 SAINT EGREVE
Tél. 04 76 56 53 00